De la grossesse à la maternité

Vous venez d’avoir la confirmation de ce que vous soupçonniez depuis quelque temps déjà. Vous êtes enceinte ! Le test de grossesse et le gynécologue viennent de vous le confirmer. Vous êtes folle de joie ! Dans peu de temps, vous connaîtrez enfin les joies (et la douleur) de la maternité. En attendant ce jour tant souhaité, vous voguez sur un petit nuage de bonheur, perturbé par des nausées matinales, des vertiges et des humeurs changeants. Cependant, beaucoup d’idées se bousculent dans votre tête et vous avez envie de tout faire à la fois. Vous voulez l'inscrire à la crèche et dévaliser les boutiques afin d'acheter tout ce qu’il y a de plus beau pour ce petit être qui grandit en vous. Vous voulez également courir de suite, vous inscrire à l’hôpital, prendre rendez-vous avec la sage femme et vous renseigner sur les formalités à la Sécurité sociale. Vous avez raison de ne point tarder. Pour vivre sereinement la naissance de votre bébé, vous devez accomplir de nombreuses démarches.

Les démarches à accomplir de la grossesse à la maternité

Faites-vous d’abord délivrer un certificat de grossesse par votre gynécologue et envoyez-le à votre centre de Sécurité sociale. Vous recevrez un carnet de maternité qui vous aidera à suivre le calendrier des examens prénataux. Certains examens sont obligatoires et remboursés, d’autres non. Le suivi médical est indispensable pour avoir droit à l’assurance maternité et à certaines prestations familiales. Réservez le lieu de votre accouchement le plus tôt possible, prévoyez les démarches de naissance via internet : extrait acte de naissance en ligne etc.. Vous avez droit à des prestations familiales, une allocation jeune enfant et d’autres aides, pendant la grossesse et après la naissance de bébé. Vous recevrez des indemnités journalières de maternité sous certaines conditions. Vous pouvez continuer à travailler pendant la grossesse et il est souhaitable de signaler votre état à votre employeur, pour avoir droit à certains avantages. Vous avez droit à des autorisations d’absence pour vos visites médicales. Vous pouvez même bénéficier d’un aménagement des horaires de travail sous certaines conditions et bénéficier d’une protection particulière contre le licenciement, sauf pour faute grave et pendant la période d’essai. Vous avez droit à un congé de maternité.